Dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc 2016, L'institut Français de Rabat présente le spectacle de danse contemporaine « D’après une histoire vraie ». Conception, chorégraphie, scénographie et costumes : Christian Rizzo

Date : Samedi 26 novembre 20h

Lieu : Théâtre National Mohamed V de Rabat

Rizzo-®MarcDomage001

« Le coeur à ses raisons que la raison ignore. » Pourquoi ce choc à Istanbul, en 2004, lorsqu’un groupe d’hommes entame une danse folklorique en plein spectacle ? Christian Rizzo l’ignore encore aujourd’hui, mais la mémoire est toujours là, vibrante. Il fallait prolonger l’onde du choc, faire éclore une deuxième fois cette rencontre inattendue. C’est ce qu’il choisit de faire avec D’après une histoire vraie, créé au Festival d’Avignon 2013.

S’il puise dans les sédiments de ce souvenir des forces presque « archaïques », le résultat n’est pas seulement une prolongation, c’est aussi l’occasion d’un nouveau dialogue : « J’imagine aujourd’hui une danse qui, tout en prenant appui sur des pratiques folkloriques, viendrait frictionner avec des notions de chute, de toucher et d’abandon, permettant à chacun de tenir grâce à la présence de l’autre, à son contact immédiat. » Le regard du chorégraphe se porte à cette occasion sur les compositions des batteurs Didier Ambact et King Q4, à la recherche d’une musique tellurique, d’inspiration tribale, mais qui ne soit d’aucun pays. Sur scène, deux batteries joignent ainsi la subtilité de leurs jeux rythmiques à la performance de huit danseurs pour ouvrir une zone de tension « entre dialogue et battle. »

Né en 1965 à Cannes, Christian Rizzo fait ses débuts artistiques à Toulouse où il monte un groupe de rock et crée une marque de vêtements, avant de se former aux arts plastiques à la villa Arson à Nice et de bifurquer vers la danse de façon inattendue.

Dans les années 1990, il est interprète auprès de nombreux chorégraphes contemporains, signant aussi parfois des bandes sons ou la création des costumes. Ainsi, on a pu le voir chez Mathilde Monnier, Hervé Robbe, Mark Tompkins, Georges Appaix puis rejoindre d’autres démarches artistiques auprès de Vera Mantero, Catherine Contour, Emmanuelle Huynh, Rachid Ouramdane. En 1996, il fonde l’association fragile et performances, objets dansants et des pièces solos ou de groupes en alternance avec d’autres projets ou commandes pour la mode et les arts plastiques. Depuis, plus d’une trentaine de productions ont vu le jour, sans compter les activités pédagogiques.

Musique originale : Didier Ambact et King Q4

Musique live : Didier Ambact et King Q4
Lumières : Caty Olive
Régie générale : Jérôme Masson

Arrangements sonores : Vanessa Court

Régie lumière et vidéo : Samuel Dosière

Administration, production, diffusion Bureau :Cassiopée Léonor Baudouin, Mélanie Charreton,Isabelle Morel et Emilie Davy
Production déléguée : L’association fragile

Christian Rizzo enseigne régulièrement dans des écoles d’art en France et à l’étranger, ainsi que dans des structures dédiées à la danse contemporaine.